Revenir au site

Une histoire de légitimité, de foi ( et d'engagement)

Depuis plusieurs années, depuis que se développent des business modèles différents, alignés sur la vibration du coeur ou de l'énergie, on assiste à un déferlement de phrases motivantes, inspirantes... qui deviennent de nouvelles croyances.

Peut-on éviter cela? non, probablement pas...

Mais les croyances autour de la confiance, de la légitimité, de la fluidité font parfois perdre du temps.

Alors, ok, le temps est relatif, et entretemps, on apprend... mais quand même... quel fatigue et quel dommage, d'autant que certaines personnes font parfois demi-tour avant d'avoir réalisé leur projet d'âme!

Je vais axer mon discours sur l'aspect légitimité/ voir grand ou voir trop petit, en te parlant de mon expérience et de celles de mes clientes.

Tout d'abord, mes clientes ont un coeur énorme. Le coeur sur la main... donc souvent, leur projet est altruiste par nature.

Qui dit altruiste, dit grosses interrogations sur les notions d'argent, de vente. Or, ces notions-là sont parfois bien utiles pour mesurer un succès, mesurer la faisabilité d'un projet, en plus d'être un peu le nerf de la guerre quand le projet est grand et qu'il requiert des investissements.

Mais j'ai observé plusieurs choses, qui font la différence entre un projet sympa et le projet d'une vie, qui nourrit et incarne l'Essence.

La première chose, est que au départ, bon nombre de mes clientes ne connaissent pas leur Essence.

Elles ne communiquent pas avec Elle, et donc font de leur mieux, pour faire des choses dont la vibration résonne un peu, mais elles sont rares, celles qui peuvent embrasser la grandeur de leur Créativité et de cette Essence qui au fond, sait où elle va.

La première partie de mon travail est donc de les mettre en lien avec leur Essence: de les aider à la rencontrer et à construire les ponts permettant de communiquer avec elle.

Une fois cela fait, elles apprennent à la ressentir, elles tâtonnent: cette phase de recherche alignée a l'air importante. J'adorerais la compresser, pour pouvoir promettre un succès magique rapide à mes clientes, genre comme les autres entrepreneur.e.s... mais en vrai, ce temps de recherche est un temps où on goûte l'Essence, ou on s'en éloigne et où où on expérimente que chaque fois qu'on y revient, on se sent davantage soi, davantage à la maison.

Donc, ces expériences sont vitales pour pouvoir s'approprier son chemin entièrement.

Et puis, elles se mettent à suivre le fil, et à créer. Et déjà, c'est toute une aventure!

Créer des peintures, lancer son activité, communiquer, écrire un livre, s'engager dans LA formation qui va leur donner la structure dont elles ont besoin, c'est pas rien.

Et après, elles apprennent à parler de leurs offres, services, et de qui elles sont, et ça non plus, ce n'est pas rien: écrire, faire des vidéos, apprendre à être visible à leur façon sans se perdre...

Et puis vient un moment où quelque chose tiraille: elles ont tellement évolué que leurs offres ne sont plus alignées à où elles en sont.

Il se peut qu'elles aient accouché d'une oeuvre, d'un format ou d'un livre qui soit un bond en avant. Et leur clientèle ne sait pas trop si elle est prête, si c'est pour elle.

Que ce passe-t il à ce moment? Et bien elles en sont à une étape charnière, où elles doivent honorer leur chemin et leur création. De créatrice de l'Oeuvre, elles redeviennent les servantes de l'Oeuvre, autant que les maîtres du chemin.

La Création et le chemin qui s'ouvre impliquent qu'elles marchent sur ce chemin. Elles ne sont pas là pour prouver que leur oeuvre vaut la peine aux personnes qui s'engagent à peine sur leur route... mais elles sont là pour marcher au côté de leur Création, et de témoigner du chemin.

D'autres client.e.s viendront. D'autres personnes reconnaitront la performance, à un tout autre niveau.

Le problème, quand on marche sur son chemin, c'est qu'il n'y a pas de retour en arrière possible. Et donc, nos parts un peu effrayées, qui parfois voudraient revenir en sécurité ( relative) ont besoin de soutien. Elles ont besoin d'être respectées, reconnues et libérées de leur regard sur elles-même.

Être dans la maîtrise du chemin, cela s'apprend en cours de route. Cela s'apprend en marchant, en honorant, en admettant qu'on a passé un ou plusieurs caps.

Et en osant le projet encore plus grand.

Mes clientes viennent souvent à moi avec une demande simple: se connaitre.

Mais elles ne savent pas encore que se connaître signifie honorer la grandeur de notre Essence, qui porte une vibration particulière, unique.

Et faire de l'inédit, ce n'est pas facile. J'ai des clientes qui portent des codes lumineux, sur les sagesses de l'Eau, sur la sexualité sacrée, des vibrations qui essayent d'être communiqué dans un langage intelligible humain alors que possiblement, ce qu'elles amènent est du jamais-vu.

Mais, du côté des clients, peu sont près à investir la valeur réelle de quelque chose d'inédit. La plupart ont besoin de preuves, la plupart aiment savoir où ils vont, et c'est tout à fait compréhensible.

Alors, mes clientes essaient d'emprunter des voies un peu plus "fréquentées", et se perdent un peu en chemin ou perdent un peu de leur vitalité.

Alors, comment maintenir une vibration, un projet unique et en même temps créer une structure qui permet le déploiement progressif, afin de prendre soin de nos client.e.s et de ne pas les obliger à faire des sauts de foi dans l'inconnu systématiquement( d'autant qu'actuellement, beaucoup de personnes investissent dans le développement personnel, sans forcément de résultats derrière, ce qui crée de la déception et de la frilosité) ?

Je ne sais pas l'exprimer en une formule unique.

Mais ce que je sais, c'est que quand je travaille avec mes clientes, de grandes transformations se font.

Nous sommes guidées par leur énergie, et leur mode d'emploi personnel apparaît.

Elles embrassent leur Essence, et accueillent l'énergie et le rêve qui les guide.

Elles s'engagent dans leur légende personnelle, et apprennent à oeuvrer pour créer des projets grands.

( même quand elles n'aspirent pas à être ambitieuses, quelque chose de grand vit en elles) .

La suite dans le prochain article...

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK