Revenir au site

Ralentir, recréer, trouver le fil et avancer à son rythme

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai dû ralentir, redéfinir ma trajectoire, m'arrêter pour ressentir et agir à partir de ce qui est et non de ce que j'ai prévu.

Tellement que j'ai arrêté depuis longtemps de m'autoflageller en me disant que je suis nulle, incapable de tenir une feuille de route.

Régulièrement, je suis rappelée à la seule réalité que je connais:

Je n'ai pas les cartes en main.

Avant tout projet, il y a la vie, il y a le senti.

Râler parce que je me sens interrompue dans mes projets ne sert à rien.

Inlassablement, je suis ramenée à revenir aux fondations: A mes intentions, à ma vérité, à mon intégrité, qui commence toujours pas accueillir ce qui est.

Et je sais que je ne suis pas la seule... mais dans notre monde actuel, on est souvent assailli.e d'injonction à faire plus, à réussir ( parfois à tout prix), à être vu, aimé ( adulé? 😖 ) ...

Ce "toujours" + n'est pas possible et pas viable quand on ressent les énergies, tout simplement parce qu'il y a des cycles dans des cycles, et que ces cycles comprennent toujours une phase de déconstruction et de deuil/ transformation avant une nouvelle étape.

Le plus difficile, c'est de laisser partir: quand on arrive au bout d'un cycle dont on n'a pas profité, où on aurait aimé faire plus, souvent on a du mal à accepter qu'on revient à la case départ: un nouveau tour de manège, différent, va commencer.

Depuis l'été dernier, beaucoup de personnes vivent de grandes et profondes transformations, moi incluse.

Parfois, c'est une sensation interminable. Et puis, la ligne d'horizon n'est pas claire, pas claire du tout.

Comment je navigue là-dedans?

Je reviens à la base.

Je prends soin de moi de mon mieux. Je m'ouvre avec joie et gratitude pendant les consultations avec mes clientes, dans le temps présent.

Je prends les choses administratives en mode une à la fois: ça n'a jamais été mon fort, et pourtant je me vois passer des coups de fils, remonter le fil des démarches à faire...

Pourtant, après des jours de concentration et de tension cette semaine, mon énergie à crashé.

Epuisement, découragement...alors j'ai été ramenée à du plus-que-basique ( clin d'oeil à mon amie qui m'a accompagnée): marcher dans la nature.

Pas de compléments alimentaires, ni de grigri, ni de fleurs de bach ( qui ne sont pas des grigris, hein) , ni d'huiles essentielles; juste de l'air, de la marche.

Alors, ça va être mon prochain focus: augmenter mon temps de marche tous les jours, et observer: tous les changements que j'ai inclus ces dernières années ont toujours été implémenté quand je prenais le temps d'observer leurs effets. C'est aussi un engagement de moi, en vers moi: je suis la seule à pouvoir prendre soin de moi, à pouvoir apprendre à comprendre mon corps et à l'honorer dans ses besoins.

C'est un investissement sur l'avenir!

Privés de tout ce à quoi nous sommes habitués, seul le corps serait notre allié: c'est l'une des raisons pour laquelle apprendre à le rencontrer, à le respecter est indispensable, je pense, pour construire une base saine.  

Le message reçu via mon amie me confirme ce que je lisais en sous-jacents ces dernières semaines, de façon subtile: renforcer le corps, l'utiliser davantage, créer de nouveaux circuits...

Le découragement que je ressens ne touche pas mon travail, (pour le moment). Il touche des mémoires familiales qui bougent, des dossiers à refermer, des limites à poser, des zones de flou à éclaircir.

Tout ça prend de l'énergie.

Et en parallèle, j'ai le goût de plus en plus fort de ce que je veux dans mon business. ( De "grands" changements à venir ( réfléchir à comment je l'articule sur le site, comment je rends les choses simples ) .

Ce que je veux installer parce que c'est ce que j'ai envie de vivre, de voir dans le monde.

Parfois, comme tout le monde, je me heurte à des questions mentales: comment? Par quoi commencer? vais-je y arriver?

Mais ces questions ne m'ont jamais apportée autre chose que de la dispersion: Je ne sais pas, mais mon énergie sait, mon Essence ressent.

Ce que je ne sais pas, d'un point de vue technique et pratique, je peux l'apprendre.

Toute ma vie, j'espère bien continuer à apprendre de nouvelles choses!

Chaque chose que j'apprends me permet d'éclaircir des zones de flou: et plus j'ai de la clarté, moins je ressens d'inquiétude ou d'envie de contrôler quoique ce soit.

C'est la raison pour laquelle, chaque fois que je suis ramenée au point de départ, je me prends par la main, j'embrasse mes inquiétudes de premier jour de classe, et j'y vais.

La connaissance de mon Human Design est un plus, dans notamment la reconnaissance de ce que je suis, de ce que je sais faire, et la reconnaissance de mes talents personnels.

Je me prépare à créer la ligne de focus qui me met en état de sérénité: jusque là, je partageais beaucoup de choses au fil de mes inspirations, et des énergies me traversant.

Mais je suis parfois frustrée de ne pas parvenir à partager des choses encore plus profondes , mais tellement complexes que je ne sais même pas comment les dire: mais je sais que je dois apprendre à lâcher prise là-dessus: juste, oser me lancer sur ces sujets, et découvrir ce qui vient dans ma bouche.

Et pour cela, je dois créer des contenants, des formats qui me permettent de partager cette énergie, d'une façon assimilable, et que mes clientes peuvent utiliser pour évoluer dans leur vie.

Et donc, créer une ligne de progression qui met en cohérence toutes les cordes de ma harpe.

Dans l'immédiat, j'ai dû modifier mon agenda: au lieu de lancer le mastermind, par type énergétique que j'avais imaginé, je vais commencer par proposer 4 ateliers de 3 h, 1 pour chaque type énergétique.

Le 5eme atelier, pour les Reflectors se fera dès que j'aurais 4 personnes intéressées minimum, donc la date sera fixée ultérieurement avec les personnes intéressées ( si tu es Reflector et que tu es intéressée, envoie moi un mail! )

Le principe, c'est que les personnes intéressées auront leur carte de HD avec elle et me l'auront envoyé en parallèle.

Pendant le zoom de 3h, ( l'atelier est en ligne), nous allons aborder l'énergie du type de human design, puis partager des problématiques qui vont me servir de guide pour enseigner les subtilités, les priorités et les réalignements nécessaires à chaque profil.

C'est très vaste, le HD, alors on va partir , si possible de situations concrètes: Ensuite, les expériences partagées et l'intelligence collective vont permettre à chacune d'intégrer les informations, de pouvoir s'en servir comme d'un référentiel plus élargi que quand on se focalise juste sur soi.

Juste après avoir découvert un type énergétique, souvent, le premier élan, c'est d'aller observer des gens avec les mêmes profil que Soi pour essayer de comprendre en quoi on est similaire, en quoi on est différent:

Avoir la chance de partager des problématiques avec des personnes qui ont le même type permet de se sentir compris, de résonner sur la même fréquence, et ensuite de mieux comprendre son profil par résonnance et contradiction.

On s'approprie alors son fonctionnement unique, contenu dans un fonctionnement global, ce qui permet de mieux se situer dans une communauté.

Surtout, cela permet de mettre le doigt sur ce qui nous rend unique et ce que nous apportons au monde:

Je crois qu'il y a une grande joie à s'accepter, à se reconnaitre et à mettre ses services au monde, avec la conscience que d'autres peuvent faire ce que nous ne savons pas faire, qu'ils peuvent nous soutenir quand nous en avons besoin: l'intelligence de la vie fait que chacun peut faire ce pour quoi il est fait, et savoir que d'autres oeuvrent également avec intégrité est profondément soutenant.

Les dates/ inscriptions seront partagées sur les réseaux sociaux et les inscriptions se font avant le 1er Février, date du premier atelier ( on commence avec les Manifestors)

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK