Return to site

Pourquoi l'intention n'est plus au centre de mon travail

· Intention,connexion intuitive,Esprits de la Nature,Essence,Emotions

L'intention est la plupart du temps indissociable du travail énergétique.

Même, elle en est l'une des bases.

Et pourtant, j'ai appris ces dernières années, ces derniers mois, à peu à peu quitter la zone de l'Intention.

Est ce que ça veut dire que je fais n'importe quoi? Non, bien sûr, mais ça veut dire que j'ai appris à me méfier d'une intention qui serait posée par mon Mental ou mes émotions.

Voyons cela plus en détail:

Notre mental est fait pour se concentrer sur des choses qu'il reconnait et ce qu'il perçoit est souvent façonné par nos croyances.

Dans le monde du soin, nous sommes tous plus ou moins habité par le désir d'être utile, celui de guérir, celui de donner de l'amour, voire de sauver le monde avec nos bonnes pratiques.

Aucun de ces désirs n'est mauvais, mais pour être réalisé, un désir de ce type va s'appuyer sur des représentations que se fait le mental sur comment atteindre le but qu'il s'est fixé ( aider, sauver le monde, etc... ) .

Et toutes nos intentions vont se poser à partir d'une vision humaine, centrée sur l'humain.

Ainsi, nous avons souvent un avis sur ce qu'il faudrait pour telle ou telle personne, pour sauver le monde ou pour soulager un animal.

Et quand nous observons un évènement dans le monde, comme les incendies dont il est question actuellement, il se peut que nous prêtions à la Terre elle-même, aux animaux ou aux plantes des émotions qui en fait nous appartiennent.

J'en arrive donc au monde des émotions qui joue sa note dans le tableau de nos intentions.

A partir de nos émotions de peur, de tristesse, de colère, d'amour ou de joie, nous interprétons le monde. Nous projetons souvent à l'extérieur ce que nous portons.

Si bien que lorsqu'il s'agit d'envoyer des prières pour un incendie, un ouragan ou une guerre, nous allons chacun envoyer une intention de guérison, d'amour, de pluie ou d'apaisement à partir de notre compréhension de la situation + nos émotions.

Mais la vérité, c'est que nous ne savons pas ce qui est vécu de l'autre côté du globe, puisque nous n'y sommes pas. Tant que nous sommes pris dans notre structure d'illusions, nous ne faisons que de vivre un rêve dans lequel nous jouons le rôle de la personne bienfaisante qui envoie de l'énergie.

Je le sais, j'ai joué aussi, il y a quelques années... mais pourtant, peu de temps après avoir "joué" 2 ou 3 fois, quelque chose m'a faite arrêter. Oh, pas une prise de conscience, ça, ce serait trop bien... mais non, juste une sensation interne de malaise, de "non-justesse". Alors j'ai arrêté...

De temps en temps , je réessayais, puis j'arrêtais encore.

En fait, le malaise, c'était que je sentais quand ça se passait dans ma tête, et quand ça se passait dans mon corps...

Et, je spoile: la conscience et l'énergie s'expriment dans le corps.

Ce qui m'a aidé à progressivement comprendre la différence, ça a été de lire des textes qui parlaient d'être la prière, ou être la vibration.

il ya une différence énorme entre être la prière, ou la vibration, et essayer de la faire, avec toutes nos intentions et notre amour qui nous en donnent une version romantisée.

Dans le soin, il est fréquent de poser une intention: de guérison, d'amour, etc...

Mon expérience est que quand je fais ça, c'est souvent mon mental qui crée l'intention, le protocole, et même l'expérience!

Et quand j'ai observé, au fil de mon travail avec les Esprits de la Nature, notamment qu'en réalité et en toute honnêteté je n'avais , moi, aucune idée de ce qu'il fallait à cette personne, j'ai appris à devenir un Témoin ( et là, tout a changé! ) .

Le travail avec les bébés et les enfants, grâce à la Parole au Bébé, m'avait déjà emmenée sur la piste des soins où je me laissais guider par la Sagesse de leur corps, et où je posais mes mains à certains endroits, aussi longtemps que nécessaire.

Je faisais ce qui était demandé, en rendant mon énergie disponible, avec la confiance que la Sagesse du corps de mes petits clients savait où elle souhaitait la diffuser ou en faire quelque chose.

Et souvent, j'avais la confirmation dans le testing que le soin était reçu... sinon, je questionnais, ajustais ou recommençais.

Mais le jour où j'ai vraiment "vu/ senti"ce qu'il se passait, c'était à l'occasion d'un stage de ressenti auprès de ma collègue Delphine.

C'était la première fois que je travaillais avec elle, mais j'ai adoré la façon dont elle nous a guidé, en nous mettant en situation, sans blabla ( je suis une spécialiste du blabla, donc quand on me met en situation, directement sans saturer mon mental ( hyperactif) d'informations, ben ça me fait du bien ! )

Elle nous a proposé, et c'était aussi une première pour elle, si je me souviens bien, de travailler avec une partenaire et en posant nos mains au dessus d'elle, sans la toucher, nous devions laisser venir les informations, les ressentis, etc...

Honnêtement, j'avais déjà vu que je pouvais sentir certaines choses, mais comme toujours, mon mental discréditait souvent ce qui venait, ce qui en donnait un fouillis non exploitable !

J'avais déjà appris à accueillir mon Essence, mais je ne me savais pas capable de "lire" une autre personne

Ce jour là, j'étais sans attente... et j'ai adoré cette expérience:

J'ai commencé à ressentir des émotions, et les informations se précisaient au fur et à mesure que je les décrivais.

J'étais impressionnée par le nombre de choses que je percevais, les yeux fermés, juste en laissant venir les choses !

Puis, à un moment donné, j'ai senti des sortes de mouvements émotionnels, des énergies... puis des présences autour de nous:

nous étions dans un champs, entourées de Nature, de chevaux, et les petites présences que j'ai ressentie ressemblaient à des petites silhouettes roses...

J'ai senti qu'il s'agissait d'Esprit de la Nature.

Autour de moi, j'ai vu/ ressenti que quelque chose s'élevait autour de nous, comme une énergie blanche, en cercle avec des rayons qui ressemblaient à une aurore borréale qui partirait du sol...

La lumière s'élevait, autour de nous, et les énergies tournoyaient, en moi et autour de nous.

J'ai senti qu'un soin était donné à ma partenaire, et moi, j'en étais une Témoin silencieuse: je sentais que ça se faisait parce que j'étais témoin et que je laissais les choses se faire, pas parce que je posais une intention.

Cette expérience était forte, émouvante, presque corporelle, même si je voyais des sortes d'images, c'était vraiment quelque chose que j'ai senti dans le corps...

Mais ça a surtout été une waouh-prise de conscience pour moi:

C'est en maintenant un espace sacré que les choses se font: dans la personne que j'accompagne, dans cet espace où les aides subtiles peuvent intervenir...

Depuis, je suis régulièrement Témoin Sacrée de guérisons, de libérations énergétiques dans lesquelles je ne place pas d'intention: Je crée seulement un Espace.

Et, à partir de là, j'ai découvert un ensemble de choses qui n'était pas celles que je voyais dans des livres ou que j'apprenais dans des stages:

J'ai vu des structures énergétiques différentes du classique ancrage Terre/ ciel. J'ai vu des points connectés à des constellations, j'ai aperçu des énergies tourbillonnantes, allant vers le haut, vers le bas, horizontalement... etc...

En vérité, quand on observe d'un espace neutre de non-savoir et de curiosité, il y a tant de choses à rencontrer!!!

Cet espace neutre est celui dans lequel nous pouvons co-créer avec notre Essence, ou avec les Esprits de la Nature.

Je les perçois comme des experts en énergies, en structure de l'infiniment petit à l'infiniment grand, en ordre et en chaos, en Equilibre et en Evolution.

Ma rencontre avec les Esprits de la Nature vient d'il y a une dizaine d'années, quand j'ai rencontré l'histoire de Machaëlle Small Wright et des jardins cocréatifs de Perelandra. (je recommande ++++ son travail!!! ) .

Plus je travaille dans une intention de co-création ( qui est finalement ma seule intention) et que je lâche prise sur le fait que je ne connais pas tout, je suis émerveillée par tout ce qui se dessine, par les messages que je perçois, par les informations qui se libèrent, et par les résultats que je peux obtenir après une séance: parfois c'est spectaculaire, et parfois, c'est un travail qui se révèle dans le long terme: mais une chose est sûre, c'est un travail en profondeur, à des niveaux que notre mental ne soupçonne même pas!

Récemment, dans les guidances et les enseignements reçus par l'élément Feu, j'ai perçu à quel point nous vivons des temps qui sont uniques, du point de vue de nos choix et de nos consciences en évolution.

Ne prétendons plus être au-dessus ou au-dessous de la Nature!

J'ai été prévenue il ya plusieurs mois déjà: les lignes de temps s'effacent, les sillons creusés par d'autres aussi...

Des temps de chaos s'annoncent, un peu comme quand dans une colonne de foumi, l'une d'elle perd la Trace: elle sont alors désorganisées, le temps que l'une d'elles trouve à nouveau un chemin odorant.

S'il n'y a plus de Trace, alors chaque fourmi doit apprendre à recréer son chemin.

Nous devons tous retrouver notre chemin unique, guidé par notre Essence, tout en ayant conscience que toutes les Essences correspondent, ont leur place dans le Tout.

Un nouvel ordre cherche à s'installer, un équilibre cherche à se trouver au milieu de tous ces évènements: pour le moment, ce qu'on voit, c'est le déséquilibre, la désorganisation, l'effondrement.

Et c'est effrayant.

Alors de nombreuses personnes peuvent avoir la tentation d'accuser telle ou telle personne, telle ou telle histoire, ou au contraire, vouloir emprunter le chemin d'un autre pour ne pas avoir à faire face à des propres illusions...

Mais ce ne sera bientôt plus possible.

Alors, quittons l'intention de la maîtrise pour embrasser celle de la confiance dans la Vie.

Et écoutons, écoutons attentivement notre appel, afin de tracer notre sillon original qui contribue à la grande fresque ou (tapisserie en plusieurs dimensions) de la Vie.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK