Revenir au site

Maîtriser notre Vie

Nous cherchons tous plus ou moins à maitriser notre vie, à en comprendre les tenants et les aboutissants...

Nous adorerions lâcher la barre, mais nous n'osons pas...

Nous aimerions en parallèle prendre les commandes et dicter nos lois ( #hellolasouveraine !) mais nous n'osons pas.

ça tombe bien: le monde n'est pas noir et blanc, et il ne s'agit pas de choisir un camp, mais juste de tracer sa route.

Mais nous avons plusieurs paramètres à intégrer. Certains sont super personnels ( ce qui fait notre originalité) mais d'autres sont immuables.

Les plus importants?

Nous sommes suspendus entre Ciel et Terre.

"Ok, big standing ovation, mais ça veut dire quoi? "

Ça veut dire que nous recevons des informations, des intuitions, des guidances, notamment de notre Essence, ou Orenda ( Jamie Sams) qui contient déjà tout un tas d'information sur la façon dont nous contribuons au monde, ce que nous pouvons créer ou vibrer pour apporter notre touche personnelle à la grande Symphonie...

Mais en même temps, nous sommes connectés à la Terre, à la matière, à la survie, et à ce titre, nous devons intégrer notre capacité à manifester ce que nous souhaitons, ce dont nous avons besoin.

Mon chemin personnel est apparemment d'aller du haut vers le bas: Réapprivoiser la matière, la Vie, la jouissance, la manifestation...

Plus j'avance et plus je suis soufflée de cette matière, de sa puissance spirituelle, même dans des choses totalement quotidiennes ou anodines en apparences.

Trop être dans l'un ou l'autre comporte des pièges: Dans la spiritualité ou l'appel vers le haut, on peut se perdre, ne jamais avancer et rester éthéré.

A trop rester dans la matière, nous pourrions nous perdre aussi, nous rigidifier ou créer des tas de choses inutiles et déconnectées du Tout. ( oh, wait... n'est ce pas déjà le cas chez certains? )

Ce dernier aspect est, je crois, ce qui fait peur à beaucoup de mes clientes:

La peur de mal faire, de créer des choses inutiles ou qui nuisent.

Ou encore, la peur de cette puissance de création, la peur d'utiliser cette puissance à mauvais escient: le plus souvent, intellectuellement, elles savent qu'elles sont probablement plus gentilles que la plupart des gens... mais intérieurement, cette peur d'oser créer et d'être responsable de leur création fait peur.

Autre paramètre encore: quand il s'agit de créer, encore faut-il savoir ce que l'on veut.

Personnellement, je n'ai pas su quoi vouloir pendant des années.

Et encore régulièrement, il y a un endroit de moi qui a un problème avec le fait même de vouloir 😅😂 ( on n'est pas sorti de l'auberge!!! )

Et quand on ne sait plus ce qu'on veut, on perd son focus.

Savoir ce que veut notre énergie ou notre Essence est déjà super, mais si on n'y met pas un peu de nous, de notre humanité, alors, ça peut ne pas suffire !

Dans ce cas, on commence quelque chose, on y va, et puis, à un moment donné, on recommence à douter: en suis-je capable?

Et après tout, à quoi bon tous ces efforts ( surtout si tu t'étires au-delà de ta zone de confort! )?

L'antidote à cette perte de focus, à ces doutes?

C'est pour moi de m'autoriser à écrire ce que je veux, au présent, comme si c'était réalisé.

Le fait de l'écrire sous cette forme m'aide à shifter/ transformer mon état émotionnel ou vibratoire: ça crée de la gratitude!

Et puis, surtout, en m'autorisant à écrire, ça me permet de découvrir des idées, des projets que je ne formule pas consciemment.

ça m'entraine, aussi, parce qu'apparemment, j'ai encore une part de moi qui ne voit pas l'intérêt de vouloir 😅

Et ça me permet de faire la paix avec ça... et de faire des pas dans MA direction.

Ben oui, tu l'as remarqué sans doute, c'est plus facile de faire passer les autres avant. Et les autres, ils veulent des choses, ils te font même des demandes.

Alors ils passent avant.

Quand je prends le temps d'écrire, je peux davantage ressentir, imaginer ce que ça ferait de vouloir, et ce qui changerait de ma vie: ça me permet d'agrandir ma zone de pouvoir: "parce que quand on veut, on peut", ça signifie que quand on veut, on se met en mouvement.

A partir du 3eme chakra.

On cultive l'Audace.

Et on a autant besoin de courage ( qui part du coeur) que d'audace ( qui part du 3eme espace, qui est aussi notre bouclier, notre espace, notre souveraineté, et qui quelque part est relié aux part de notre " je suis " humain) pour transformer notre monde/ le monde, non?

Et toi, sais-tu ce que tu désires le plus au monde, ce que tu veux?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK