Return to site

Être Soi n'est pas nécessairement un état linéaire

La vie n'est pas un long fleuve tranquille...

J'ai souvent vu, ici et là, des articles qui invitaient à l'équilibre.

Et alors, ce qui m'interpelle, c'est les images de cailloux en équilibre qui accompagnent ces articles.

Bien sûr, l'idée d'équilibre est transmise, ainsi que celle de la délicatesse, de la légèreté du caillou dont on trouve le point de gravité...

Mais il manque à mon sens, la notion de mouvement, parce que contrairement à un caillou, l'humain est en mouvement.

La vie est mouvement, changement, évolution. 

Il y a finalement très peu d'état statique.

En tant qu'être humain, nous avons souvent tendance à contrôler nos paramètres: ce qui nous entoure, notre façon d'être, de parler, de nous habiller.

Tout est minuté, ordonné pour produire un effet, une réaction, ou pour éviter quelque chose.

Souvent, on cherche à éviter le rejet, et derrière cela, la Solitude, ou le Vide.

Et pour éviter ces deux extrêmes, nous déployons mille stratégies: devenir indispensable, en maternant notre entourage ou en en mettant plein la vue, en faisant tout pour se démarquer, ou pour être spécial(e) .

On peut aussi mettre toute notre énergie dans le fait d'être en lien avec l'entourage: communiquer, être diplomate à tout prix, être présent(e) aux autres avant d'être là avec Soi-même.

Mais en vérité, à force de courir derrière des chimères, nous risquons de mourir sans avoir vécu.

Parce que vivre n'est pas d'éviter de déplaire, de ne pas faire de vagues.

Vivre, ce n'est pas davantage provoquer systématiquement, se rebeller pour exister.

Pour moi, Vivre, c'est manifester notre énergie, à notre façon, et contribuer au monde en vivant nos talents, notre potentiel.

Et ça veut dire accepter de ne pas être comme tout le monde.

Arrêter de toujours vouloir tout comprendre.

Renoncer à attendre une réponse.

Il vient un moment ou vivre, c'est agir à partir de Soi.

Et parfois, accepter les risques que ça comporte, quand par exemple on se rend compte que notre étincelle unique peut ne pas plaire à tout le monde, ou ne pas répondre aux besoins de tout le monde.

Accepter que le chemin se fait seul, avec coeur, tout en étant en relation avec le monde.

On ne peut pas se protéger de tout, de même que nous ne pouvons pas protéger nos enfants de tout.

Parce que, tout comme nous, ils ont une Légende Personnelle à découvrir, et à accomplir.

Vivre est une aventure dans l'inconnu.

Les chemins apparaissent sous nos pas, au fur et à mesure de nos choix.

On peut choisir la sécurité, le "métro/boulot/dodo".

Mais faire ce choix c'est risquer de figer l'un des mouvements de la grande horloge de la vie en remettant nos rêves à plus tard.

On peut choisir de ne pas choisir, et essayer de devenir un expert en acceptation de ce que la Vie amène...

Et se réveiller un matin avec l'impression d'avoir beaucoup subi, et la frustration de ne jamais avoir eu sa chance de faire ses preuves et d'être remarqué...( et à ce moment-là, il se peut qu'il y ait des poches de rancoeur, à l'égard des autres qui se mettent en avant, ou qui crée leur vie comme ils le sentent)...

Ou, comme les héros antiques ou de contes de fée, on peut choisir d'agir, de se mettre en mouvement.

Apprendre à accueillir ce que la Vie amène, et aussi choisir les voies à explorer, choisir les actions que nous posons...

De toutes façons, quelques soient notre choix, il y a toujours des conséquences. Et même si on peut estimer certaines conséquences, il est impossible de savoir avec certitude si ce choix est le bon, sauf en écoutant notre GPS interne, qui peut dans certain cas nous donner une sensation de certitude (sans aucune justification, le plus souvent! )

Être présent et responsable, c'est peu à peu apprendre à aligner nos actions sur nos valeurs, de sorte que les conséquences seront accueillies comme des cadeaux, ou des leçons cohérentes dans notre cheminement, ou des outils de transformation.

Au fond, notre énergie est très précise et sait exactement où se diriger et ce qu'elle veut faire.

Tout ce que nous avons à faire, c'est de lui permettre de se montrer, et de nous guider.

Tout ce que nous avons à faire, c'est d'avoir confiance dans le fait que cette énergie est vraiment là, au fond de chaque personne.

Et avoir confiance qu'elle nous guide à chaque pas, et qu'elle ne peut pas disparaître.

Elle est la Vie-même, qui joue à s'expérimenter en nous, avec nos couleurs uniques.

C'est époustouflant de découvrir à quel point elle est précise!

Je te raconte dans mon prochain article la dernière fois où j'en ai eu la confirmation. 

Mais comme je te le disais au tout début de mon article (c'est toujours amusant de voir où ma plume m'emmène! ) il arrive de traverser des zones de turbulences.

Des zones où tu ne sais plus.

Des zones où tu es épuisée, et où tu ne sais plus comment avancer...

Comment sortir des zones de turbulences ?

Avec le temps, j'ai acquis un certain nombre d'outils.

Intéressant pour libérer des intensités, ou pour petit à petit descendre dans les strates de mon inconscient, je les utilise finalement relativement peu.

Parce que j'ai appris que lorsque je traverse des moments difficiles ou intenses, c'est en les vivant et en les traversant que j'évolue le mieux.

Parfois, j'ai l'impression que ces outils peuvent aussi nous perdre. Ils nous distraient souvent de notre nature profonde, et nous soulage quelques temps...

Mais les leçons à apprendre se représentent, invariablement...et quand je les traverse, souvent, je suis éblouies par ce qu'elles recèlent.

Evidemment, ça n'est pas facile.

C'est extrêmement simple à dire, mais difficile à vivre.

Parce qu'on éprouve de la douleur, quand par exemple on vit de l'angoisse ( tu sais, cette boule contracte dans ton plexus).... on peut aussi se sentir écrasée de chagrin, ou même avoir l'impression que notre coeur va voler en éclat.

Et pourtant, toute les fois où j'ai acceptée de me confronter à ce qui me faisait le plus peur, et bien...mon coeur n'a pas explosé en plein vol.

Oh, j'ai bien eu l'impression que ça arrivait, hein, et évidemment, c'était terrifiant, mais si je ne me laisse pas embarquer dans ces images, et que je regarde juste ce qui est, et bien...

Ce que je redoutais n'est pas arrivé.

Je suis toujours là pour témoigner, pour vivre.

Derrière ces épreuves, il y a de la Vie, toujours.

Quelque chose qui nous altère, qui nous transforme, qui nous rajoute des facettes.

Nous sommes des diamants ou des gemmes: plus nous avons de facettes, plus nous reflétons la lumière!

Alors pour aujourd'hui, si tu en as besoin, j'aimerais juste t'inviter à te détendre.

A avoir confiance dans ton énergie, et dans ta capacité à aller au-delà.

A te donner de l'espace et du soutien quand c'est nécessaire.

A utiliser des outils si tu en ressens le besoin... (c'est ok d'avoir besoin d'outils, hein! )

Mais de garder confiance dans le fait que non... tu ne vas pas exploser en plein vol.

Que la douleur est un processus mystérieux, et qu'elle aussi recèle de belles facettes...

Et que tu peux devenir une aventurière en allant la rencontrer avec curiosité.

Mais en attendant, j'aimerais bien savoir:

Quelle est ta vision à toi, de ton équilibre?

Comment arrives-tu à le trouver au milieu de ta vie?

Et comment avances-tu quand tu traverses des turbulences?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly