Revenir au site

Laisser de la place...

{{ Energie intense = tensions, urgences, mal-être... que faire? }}

J'ai envie de te parler ce soir de quelque chose que j'observe, que j'expérimente en tant qu'accompagnante, depuis plusieurs semaine...

Plus de demandes pressantes que d'habitude, plus d'urgence: que se passe t'il?

Evidemment, je ne peux parler que de mon point de vue...et comme souvent, je suis curieuse de savoir comment ça va résonner pour toi, pour vous...

Chaque fois que je me connecte à l'énergie de mon Essence ou du moment, actuellement, je ressens des énergies denses...

Et souvent, dense = intense pour beaucoup de personnes.

En réalité, l'énergie que j'accueille est douce, incroyablement calme et même apaisante... pourtant, je peux la ressentir comme étant dense, presque comme une couverture lestée...

Pour t'expliquer comment je reçois/ perçois tout ça, j'ai une image à te proposer.

Imagine des flocons de neige... individuellement, ils sont incroyablement fins, doux, précieux, ciselés uniques.

Ils tombent paresseusement à certains moments, à d'autres, ils pleuvent...

Au départ, un flocon, quelques flocons, ça ne fait pas de mal... c'est même beau à observer.

Maintenant, quand ces flocons s'accumulent sur une branche d'arbre, elle peut ployer et même se casser.

C'est assez proche de ce que j'observe pour beaucoup de personnes.

Evidemment, si la branche est abimée, sèche, cassante... elle ne tiendra pas longtemps... seules les branches souples peuvent ployer et peut-être à l'occasion d'un peu de vent libérer un peu de neige, ou beaucoup, et passer l'hiver sans encombre...

L'énergie qui pleut sur nous est particulièrement dense: elle ancre, elle informe nos systèmes énergétiques.

Mais nous avons besoin de libérer de l'espace pour elle.

Nous avons besoin de libérer les trop-pleins dans la Terre.

Que ce soit un trop-plein émotionelle ou trop d'énergie qu'on n'arrive pas à digérer, à traiter, il faut pouvoir libérer ce qui est en trop, et petit à petit libérer ce qui crée des aspérités en nous...

Si tu te sens dans un trop-plein, c'est ok, ça va aller: mais occupe-toi de toi, de tes émotions...

En règles simples, pour ton énergie, prends le temps de t'hydrater, de prendre des bains de silence, de beauté, de nature. Ecoute, observe, et détends le fil de tes pensées: en un mot, ressens.

Ressens le vent, ressens le soleil...

Sens les odeurs autour de toi, observe les nuances de couleurs et les mouvements gracieux des arbres.

Ne t'accroche pas à tes soucis, laisse-les s'évaporer...

N'aie pas peur d'être vide.

Ce vide, c'est de l'espace que tu fais pour laisser à ces énergies nouvelles de te nettoyer, de t'ajuster...

Laisse-toi renaître, laisse aller qui tu étais, qui tu crois avoir été...

ça va aller.

C'est ok de ne pas savoir la suite, nous l'écrivons au fur et à mesure.

Ce qui compte, c'est de sentir la stabilité de la terre sous chacun de tes pas.

Ce qui compte, c'est de voir qu'il est possible de respirer, de vaquer , exactement comme les animaux le font actuellement: la Terre ne s'est pas arrêtée de tourner: la fluidité est là, dans le rythme régulier des gestes d'amour; de ceux qui font tourner le monde...

Laisse aller ce qui te pèse, c'est la saison de l'automne, où les arbres se délestent de leurs poids obsolètes pour se préparer à l'hiver...

Accepte cette mise à nu, et regarde-là, contemple-là: nous n'avons plus le temps de porter des masques:

Regardons nos blessures, et occupons-nous en.

Il n'y rien d'autre à faire pour le moment.

C'est la priorité.

Les accompagnants sont prêts.

Les guides, les éclaireurs sont en chemin...

Tu n'as pas besoin d'avancer seul.e .

Il y a maintenant des opportunités à tous les niveaux...

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK