Revenir au site

{{ Amour de l'humanité et honneur}}

Je suis super touchée par notre humanité.

C'est pas si simple d'être un être humain, de s'incarner sans trop savoir pourquoi et ce qu'on vient faire...

Et puis, après plus de 10 ans d'accompagnement de milliers de personnes, je suis toujours émerveillée de ce que je découvre.

Que notre énergie, notre Essence n'est pas du tout aussi désordonnée qu'on le croit.

Qu'au contraire, il y a là un ordre sous-jacent, qui s'exprime parfois timidement, dans tout ce qu'on fait...

Et puis, dans le Human Design, il y a des informations qui viennent confirmer pas mal de choses de notre vécu.

Il y a aussi des informations qui parfois nous font tomber des nues, qu'on n'a pas exprimées ou qu'on a écrabouillé sous des conditionnements...

Pourtant, ces qualités sont souvent celles qu'on recherche, celles auxquelles on aspire profondément.

Juste être Soi, cela revêt tellement de nuances, d'un humain à l'autre, et c'est tant mieux !

J'ai parlé récemment du fait que ma spécificité, en human design, qui est d'amener les personnes à aimer qui elles sont, cette richesse qu'elles portent.

Mais ce que j'ai peu mis en mot, c'est peut-être la vibration que j'apporte, la recherche de ma vie, ce que je viens vivre, incarner, montrer: mon travail sur cette Terre, selon le HD.

Dans mon Human Design, j'ai une porte de combattante ( 38) , qui se bat pour l'honneur.

Ce que je recherche, c'est l'honneur. Pas recueillir les lauriers, hein, mais cet honneur simple, silencieux qu'on ressent quand l'action juste a été posée.

Toute vibration est en fait précise, et j'apprends à rencontrer cette précision.

L'honneur a pour moi un goût de retour à l'intégrité... mais pour apprendre ces notions, j'ai dû être déshonorée, plusieurs fois: par d'autres, mais aussi par moi: toutes les fois où je n'ai pas écouté, ou je n'ai pas cru la voix en moi.

Et puis, sans aucun doute, j'ai trébuché, il y a des fois où je n'ai pas agi avec honneur et intégrité. Et même si je peux en comprendre toutes les raisons, ces fois-là restent marquées en moi, peut-être même plus que dans les personnes que j'ai pu blesser occasionnellement.

(Je ne sais pas si tu as déjà vécu ça, cette sensation d'agitation, de chagrin intense quand quelque chose ne peut pas être réparé. Moi, ça me fait l'impression d'avoir déchiré une toile précieuse et que mon geste est irrémédiable )

L'honneur a aussi un lien avec la Vérité qui vibre en nous, en nos cellules. Un chemin d'honneur est un chemin qui respecte et applique cette vérité.

Tout un programme, n'est ce pas?

Je ne me vois pas encore comme une combattante ( d'ailleurs, j'ai plutôt tendance à observer que la majorité du temps, il n'y a rien à défendre et que la plupart des causes de combats n'ont aucun intérêt) , et je me suis sans doute offensée moi-même en refusant les combats dans mon quotidien.

Eviter des conflits en étant calme et agréable, prendre sur soi, ne rien dire... c'est si couramment demandé aux femmes !

Réintégrer cette capacité me demande d'observer beaucoup mes fuites intérieures, mes croyances à propos de moi.

Le travail avec le Human Design est une plongée sans complaisance au coeur de l'humain.

Accepter ce que l'on est, et observer quel sens notre expérience met sur tout ça.

Je ne vais pas forcément me transformer en une caricature de guerrière ou combattante.

La vie est bien plus subtile que cela.

Vivre et intégrer cet aspect de moi me fait visiter aussi des notions telles que la compassion, l'amour, la discipline, la clarté émotionnelle, la justesse, la peur...

Et par rapport à l'idée que je me fais des guerriers, je ne sais pas si je suis de celles qui irait mourir pour des idées sur un champs de bataille.

La notion de lutte peut se retrouver à pleins d'endroits de la vie, en nous et autour de nous.

J'imagine que la question sous-jacente est la validité du combat, la volonté de continuer coûte que coûte ou au contraire lâcher prise.

Et comme il s'agit d'honneur, il me semble qu'il ne peut y avoir d'honneur quand l'un gagne sur l'autre.

L'honneur, selon moi implique un respect profond pour toutes les parties engagées dans la lutte.

Honneur, dignité, intégrité, équilibre entre les forces, et harmonie.

Toute une gamme sur laquelle j'apprends à jouer.

Parfois, je n'en ai pas conscience, parfois je vois et ressens.

Et je suis touchée par la complexité des fils qu'on tisse, comme on le peut.

Mes clientes, elles, portent des vibrations d'enthousiasme, de leadership, d'entièreté, de beauté... et si tu te dis que c'est plus simple d'apporter ça au monde que l'honneur ou le combat, j'ai envie de te détromper:

Apporter de la beauté dans tout ce qu'on fait est un travail d'orfèvre, de la même manière qu'être une vibration est toujours un travail de précision.

Nous devenons nous quand nous réalisons qu'il n'y a pas d'erreur.

Que nous sommes déjà ce que nous sommes sensées être, et que pour gagner en puissance et en sens, nous avons "juste" à nous épouser davantage.

Ceci est notre travail sacré, notre contribution à la société et à la vie.

Il n'y a pas d'erreur.

Il reste à occuper notre place avec honneur, dédication, courage.

Parce que nous sommes nées pour occuper cette place, notre place, avec nos grains de folies, nos intuitions, nos talents et compétences...

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK