Quand votre corps vous invite à ralentir

Home » Cheminer » Quand votre corps vous invite à ralentir

Quand le corps dit « Stop »

Dans nos vies actives, il arrive qu’on se sente un peu fatigué, ou même carrément épuisé mais qu’on continue à avancer, coûte que coûte, parce qu’il le faut: emploi, enfants, aller-retours constants….Surtout ne rien lâcher, ça va s’arranger…

Bonjour Caféïne, Théïne, Vitamine C, supplémentation!

Alors on continue, parce qu’on est courageux, parce qu’on n’est pas là pour rigoler, ou que la fin de monde ne tient qu’à notre arrêt.

« Il n’y a personne pour me remplacer » (au boulot, à la maison)

« Si je m’arrête, je vais perdre tous les bénéfices de mon travail des derniers mois »

« Ce n’est rien, « juste » un petit rhume/ coup de fatigue… »

Jusqu’au jour où le corps crie. Maladie fulgurante (gastro, grippe, ou pire), dépression subite.

Le corps nous parle, et c’est à nous de l’entendre

Nous sommes des êtres spirituels incarnés dans des corps, des « véhicules » terrestres.

Cette façon de voir les choses nous invite à créer, à raviver notre flamme intérieure et à rayonner de notre lumière, à apporter notre vision créative au monde, et à vivre notre individualité au service du Tout.

Mais elle ne nous invite pas spécialement à prendre soin de notre véhicule, ne trouvez-vous pas?

Personnellement, ce n’est que maintenant, après des années de recherches, de travail sur moi que je me sens prête à m’écouter.  Alors ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous jeter la pierre si je vous prend au dépourvu, la cuillère dans le pot de Nutella!

Mais j’ai appris et compris que notre intuition passe par notre corps autant que par notre partie spirituelle. Notre corps nous informe souvent (constamment) des changements, des décisions qui sont bonnes pour nous. C’est une erreur de croire que l’inspiration ne vient que « d’en haut ».

Vous avez peut-être déjà ressenti dans votre corps un malaise en rentrant dans une pièce, ou au contact de certaines personnes? Votre corps vous informe…

Vous ressentez de la lourdeur, de l’apathie? Là encore, il vous prévient.

Ces derniers temps, mon corps à moi me demande de ralentir. Fatigue qui me tombe dessus après une longue période de travail et de projets. Il faut dire également que mon petit garçon (7 mois actuellement) encore allaité se réveille souvent la nuit, et que j’ai ses frères et soeurs à gérer et accompagner.

En parallèle de mon repos, j’observe quelles sont les aliments qui me font du bien ou pas: Pour se faire, j’ai commencé par une éviction de Gluten et de produits laitiers. Ma première motivation était pour mon bébé, qui avait quelques éruptions cutanées…

Mais j’ai constaté en cours de route une intolérance certaine à certains produits laitiers, et je m’adapte à cette nouvelle donnée.

Plus récemment, par solidarité pour mes clientes et par curiosité, j’ai décidé de suivre le régime anti-candida de Club Equilibre Naturel qui est très bien fait et que je recommande. J’en suis à la première semaine, et même si parfois j’aimerais bien croquer un petit carré de chocolat, je tiens plutôt calmement le coup…jusqu’à ce week-end.

Fatigue accrue, besoin de ralentir. Cycle perturbé. Envie de coccooner…

Bien sûr, nous sommes en Automne, et cette saison porte en elle toutes les graines de l’introspection, mais il est possible que ce soit un contrecoup de la désintoxication du sucre.

Changer d’alimentation

Quelques soient mes sources (je lis beaucoup, dès qu’une question pour une cliente apparait, ou dans ma vie, ou dans celle de mes proches) , que je m’intéresse à la Santé sous l’aspect émotionnel (dépression, hyperactivité) ou physique (cancer, perte de poids, eczémas, allergies) je repère quelques constantes:

Il est indispensable de contrôler l’apport de sucre:

  • éviter les sucres industriels et se concentrer sur des sucres naturels: fruits, noix de coco, miel sirop d’agave…
  • éviter tous les plats industriels, tout court
  • réintroduire dans l’alimentation des légumes à feuilles vertes: épinards, blettes, chou, salade….
  • réintroduire de bonnes graisses: huiles bio première pression à froid, poissons gras, avocats…
  • consommer des graines: noix, noisettes, amandes, pins, sésame, lin, courges…
  • limiter la consommation de viande..

Quand on vient d’une alimentation classique en France, variée, mais avec quelques apports en mauvais sucre et en viande, ce n’est pas forcément facile de revenir en arrière, mais c’est possible.

Avancer en conscience, que ce soit dans un travail émotionnel ou corporel n’est pas forcément confortable.

Et n’a pas à l’être.

Faire des choix pour soi, pour sa santé, nous permet aussi d’apprendre l’autodiscipline. Et j’ai l’impression que cette notion est vraiment à réapprendre de toute urgence!

Réapprendre l’autodiscipline

Je crois dans l’émergence spontanée de talents, de dons, mais je remarque que l’autodiscipline va de pair avec l’engagement.

Pour que ces dons, talents et qualités puissent rayonner et s’expanser, je pense qu’il y a, à un moment donné, un choix à faire: avoir foi en eux, soutenir ce qu’ils nous révèlent, et pas à pas avancer en alignement avec nos talents, notre intuition, et notre corps.

Et s’engager pour notre corps, c’est réapprendre à fonctionner en ami avec lui, en respectant son intelligence.

Le bénéfice de tout ça?  Eh bien quand votre corps peut à nouveau vous faire confiance, et que vous acceptez de vous laisser guider par sa sagesse, vous récupérez en général une intuition affutée, un énergie solaire et un sens de l’observation et de la distance qui vous permet d’appréhender le monde avec plus de calme, et disons-le, de maitrise.

Donc en premier lieu, avant même de modifier notre alimentation, il y a une phase d’observation et d’apprentissage de cette foi qui nous aide à sentir que notre corps mérite ces efforts.

VOUS méritez ces efforts, vous valez la peine d’avoir un corps vibrant de santé, et intuitif.

Ensuite, il y a …

…réapprendre à respirer

La respiration est pour nous vitale, mais il arrive que nous oublions comment faire. Nous inspirons et expirons des millions de fois, et finalement, il n’y a que quelques fois que nous le faisons consciemment.

C’est pourquoi je vous invite à respirer, maintenant, en observant ce que ça vous fait. Cette sensation de l’air venant nous nourrir de son oxygène, et cette sensation de soulagement, de relâchement quand nous expirons.

Tout exercice de respiration régulier permet, à terme une meilleur respiration au quotidien. C’est aussi un exercice qui permet de se reconnecter au corps, en réapprivoisant nos sensations, nos contours.

Comment je me sens lorsque je vais lentement? Lorsque je vais vite?

Est-ce que j’ai tendance à couper parfois ma respiration? Est-ce que je peux écouter mon corps ou mes pensées sans couper ma respiration?

Apprendre la médecine énergétique

C’est aussi l’occasion d’apprendre comment fonctionnent les méridiens dans votre corps. Les méridiens sont des canaux énergétiques qui parcourent tout votre corps. Des blocages sur ces canaux peuvent conduire à des malaises, ou des maladies, c’est pourquoi il est utile de pratiquer des exercices de Qi Qong, de Tai chi, ou suivre les exercices de Donna Eden.

J’aime beaucoup effectuer pour ma part les exercices ci-dessous, à pratiquer idéalement le matin, mais si vous y pensez une fois par jour, ce sera déjà merveilleux! C’est une routine de 5 minutes, et même si vous ne comprenez pas l’anglais, je vous recommande d’essayer et de mémoriser les exercices:

Routine énergétique de Donna Eden

A noter que Donna Eden a également écrits des livres, traduits en français, et que je recommande particulièrement le livre de Médecine Energétique pour les femmes.

Les femmes (mais je soupçonne que les hommes aussi) ont tout intérêt à travailler avec les spécificités de leur corps, de leurs hormones parce que leurs émotions sont très liées à leur cycle. Et même si « grâce » à la pilule, les cycles se sont harmonisés, il faut savoir qu’un cycle naturel n’est pas sensé être douloureux, compliqué ou perturbé.

Le repos fait aussi partie de ce cycle, et honorer le temps des menstruations en essayant de se dégager du temps pour se reposer, rêver est très important pour permettre au corps de se régénérer et d’être plus énergétisé le mois suivant.

Quelques ressources à ce sujet:

Alisa Vitti

Miranda Gray qui propose des soins à distance de bénédiction de l’utérus

 

Et si vous vous sentez un peu perdu(e), que vous avez besoin de soutien, venez me rencontrer!

 

 

 

 

Comments

  1. Ton article tombe à point! Le corps nous parle et lorsque nous ne l’écoutons pas il se rappelle à nous. Je n’ai pas voulu l’écouter et aujourd’hui je ne suis qu’une douleur.
    En parcourant des sites, j’ai opté pour un changement d’alimentation : plus de gluten et plus de caséine (laitages animaux).
    La recherche de la source de ces douleurs permanentes et épuisantes reste encore obscure. Saurais-tu comment retrouver le chemin d’un dialogue avec ce corps qui parle et parfois qui crie ?

  2. Isabelle on 1 décembre 2014 at 9 h 36 min said:

    Bonjour Sandrine,
    C’est un très bon départ que de supprimer le gluten et la caséïne. Je ne sais pas si tu en ressens les effets, mais il faut dire qu’il y a parfois un petit temps de détoxination avant de les voir. Concernant la source, il est possible de demander directement à ta sagesse et peut-être d’avoir une réponse qui t’oriente.
    En attendant, pense à supplémenter ton corps en Omega 3 et 6 parce que ça aussi, ça peut aider à adoucir tes douleurs.

Adresse

17 rue Le Sillon du Bas Matz
44260 Savenay
France

tel: 06 64 93 71 14
email: rf.no1507938963molas1507938963elleb1507938963asi@e1507938963lleba1507938963si1507938963
Suivez moi sur Google+

Me situer

Demande de contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Accompagner, Ecouter, Mettre en mots