Les 5 conseils à donner à un nouveau parent

Home » bébé » Les 5 conseils à donner à un nouveau parent

Bien que nous soyons à l’ère de l’information, voire la sur-information grâce à internet, devenir parent pour la première fois peut se révéler plein de surprise. En effet, tout ce qu’on a lu, entendu ou préparé peut se heurter de plein fouet à un bébé gesticulant et hurlant.

Bien sûr, souvent dans l’entourage des jeunes parents, plusieurs conseils sont donnés, parfois contradictoires, souvent avec de bonnes intentions, mais qui peuvent les désorienter, ou être erronés.

Quelques astuces pour s’y retrouver :

1- Documentez-vous !

Si une information, anecdote d’un proche vous interpelle, prenez le temps de vérifier ce qui vous a été dit : non, le sirop pour la toux n’est pas une bonne idée pour endormir votre enfant, et non, il n’est pas nécessaire de le laisser crier seul dans sa chambre pour éviter de le gâter.

Choisir ses sources est très important, et je ne peux que conseiller aux jeunes parents de se renseigner auprès de professionnels : accompagnants à la naissance, doulas, associations spécialisées dans l’allaitement, puis médecins, infirmières…

Il existe également de très beaux livres, maintenant traduits en français…j’aime particulièrement les livres suivants :

  • La naissance orgasmique, de Elisabeth Davis et Debra Pascali Bonaro
  • Accoucher naturellement, de Laura Shanley
  • Le guide de la naissance naturelle, de Ina May Gaskin
  • Elever son enfant autrement, de Catherine Dumonteil Kremer
  • Le continuum concept, de Jean Liedloff

La liste est non exhaustive, vu que j’adore les livres…;)

2- Constituez votre « dream team », ou comité de soutien

Il est important, les premières semaines de recevoir suffisamment de soutien pour que les choses se mettent en place de façon harmonieuse.

Vous pouvez avoir la chance d’avoir un bébé qui fait ses nuits rapidement, mais souvenez-vous que dans la majorité des cas, un bébé va devoir apprendre à dormir, progressivement. Son besoin de contact est intimement lié à son sentiment de sécurité, et il est naturel qu’il préfère être contre vous plutôt que dans un lit loin de vous.

Il est important, pendant la grossesse de se prévoir un comité de soutien, que ce soit pour l’accouchement, ou après : des personnes bienveillantes, et compétentes, qui vous soutiennent dans vos choix, et vous encouragent à trouver votre façon de prendre soin de votre enfant.

Prendre le temps de suivre des ateliers, tels que le programme DBL, des cours de portage ou des réunions d’allaitement en fin de grossesse permet d’avoir des outils concrets à utiliser dès que votre bébé est dans vos bras.

3- Ecoutez-vous !

Il est nécessaire de vous mettre à l’écoute de votre voix intérieure, et ce dès la grossesse. Heureusement, les 9 mois sont en général initiatiques et votre conscience de parent évolue (homme ou femme). Cependant cela peut ne pas être suffisant pour se sentir compétent à la naissance de votre enfant : peur de mal-faire, regards des autres, panique, fatigue extrême, douleurs sont autant d’obstacles à une relation harmonieuse.

Vous êtes unique, votre enfant est unique, et il va vous falloir apprendre à écouter vos intuitions, les confronter à vos savoirs, puis choisir ce que vous allez appliquer.

D’une manière générale, ce qui est le plus simple, naturel, et le plus bienveillant (douceur, câlins, attention) est à mon sens la meilleure option.

4- Relativisez !

Les journées peuvent vous sembler longues, mais les mois et les années passent vite. Chaque minute d’amour compte.

Les premières semaines avec votre tout-petit filent à toute vitesse, et croyez-moi, il vaut mieux les passer à observer votre bébé sous toutes les coutures plutôt que chercher à rester des wonderwoman et des supermans en cumulant votre vie d’avant avec cette nouvelle fonction qu’est le rôle de parent.

Ne cherchez pas à avoir une vie parfaite, dans un environnement rangé, aseptisé : votre enfant se souviendra davantage de votre douceur que de votre aspirateur… (quoique…mais à choisir, je préfère la douceur;) .

Ne cherchez pas non-plus à plaire à votre mère, votre tante, vos beaux-parents. Vous seuls et ce petit être comptez. Vous avez le droit d’aller à votre rythme, d’allaiter ou de donner le biberon, et de tâtonner. Parmi les personnes qui vous donnent des conseils, toutes ont tâtonné, douté, cherché, fait des erreurs, se sont senties parfois désemparées…

La parentalité vous pousse à devenir créatifs, et créateurs de votre vie, avec vos valeurs. Exit le chemin tout tracé : vous êtes désormais mis en demeure de devenir responsable de vos actions, de vos valeurs, de ce que vous souhaitez incarner ou transmettre. Un chemin unique, le vôtre.

5- Communiquez !

Communiquez au maximum entre vous, dans votre couple. Souvent, on ne prend pas le temps de raconter nos valeurs, ce qu’on souhaite pour nos enfants, comment on imagine les élever.

Il est vrai que tant que ce n’est pas concret, c’est difficile d’avoir une vision claire, parfois… Mais se raconter ce que l’on ressent, qu’il s’agisse de surprise, de doute, ou de découragement est primordial dans le couple.

Lorsque l’on tâtonne, par définition, on n’avance pas au même rythme. Il peut arriver qu’un décalage se crée, entre les réalités de chacun : celui ou celle qui reste à la maison n’a pas la même perception que celui ou celle qui évolue à l’extérieur de la maison.

En partant du principe que chacun fait de son mieux, sans chercher à blesser l’autre, prenez l’habitude d’échanger vos pensées profondes, vos intuitions : chacun a le droit d’éprouver ce qu’il éprouve, et à partir d’une interrogation ou d’un problème, il est plus utile de se concentrer à deux sur une solution respectueuse de tous plutôt que peu à peu s’enfermer dans sa solitude,ses doutes….

6- Prenez soin de vous !

Une astuce supplémentaire, mais tellement importante : prenez soin de vous…Je veux dire : Vraiment. Prenez soin de votre corps en vous nourrissant correctement, prenez soin de vos besoins, mais aussi de vos envies : le besoin de temps personnel est par exemple légitime.

Il peut être difficile de se garder un peu de temps pour soi, mais honnêtement, on a en général au moins 10 minutes à nous dans une journée.

Profiter de ces 10 minutes pour s’offrir un temps pour soi est indispensable pour garder un semblant d’équilibre après la naissance d’un bébé, où tout est bousculé. Prendre un thé, profiter d’un rayon de soleil, ou se poser dans la Pleine Conscience du corps…quelques minutes d’éternité pour se ressourcer, quelques minutes précieuses pour s’ancrer…

 

Crédit photo: personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Adresse

17 rue Le Sillon du Bas Matz
44260 Savenay
France

tel: 06 64 93 71 14
email: rf.no1503516010molas1503516010elleb1503516010asi@e1503516010lleba1503516010si1503516010
Suivez moi sur Google+

Me situer

Demande de contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Accompagner, Ecouter, Mettre en mots